Programmation 2020

Michèle Bouchard   

Saint-Simon NB

17 janvier - 7 mars      

La Déchirure...Et après...      

Installation multi médias

 

Artiste multidisciplinaire, Michèle Bouchard navigue entre performance, danse, théâtre et art visuel, passant d’une expression à l’autre en cherchant à saisir la nature de l’expérience humaine. Après une formation en théâtre à l’École nationale du Canada, elle obtient une maîtrise en création dans laquelle elle met en lien théâtre et art visuel. Par la suite, à la manière d’une ingénieure bidon, elle crée des œuvres dressant un portrait ludique d’une cacophonie humaine où la maladresse et le tout croche deviennent poésie.  Voici le propos de l’artiste quant à sa démarche :

 

« La déchirure… Et après… est née d’un dialogue engagé avec le médium. D’abord le papier comme matière à explorer, et le questionnement qui suit naturellement par où s’introduit la transparence, la cire, le fil, tissu et finalement, la lumière qui s’infiltre par le papier déchiré, comme un doute nécessaire pour refaire l’ordre des choses. La réflexion engagée traite de transformation, d’impermanence de l’image, de son mouvement qui échappe à notre contrôle et du sens que nous fait gagner cette perte. »

Nicole Haché, Caraquet, Tara Francis, Fredericton,

Indigo Poirier, Fredericton

13 mars -16 mai

EUSGENOOASIG

ENTRE: CROISER, LACER, LIER INTER: FUSE, LACE, RELATE

Installation multi médias

L'exposition Elisgenooasig, Entre: Croiser, Lacer, Lier, Inter: Fuse, Lace, Relate regroupe le travail des artistes Tara Francis, Nicole Haché et Indigo Rain Poirier. En mars 2019, l’Association acadienne des artistes professionnel.le.s du Nouveau-Brunswick (AAAPNB), ArtsLink NB et Mawi’art: Wabanaki Artist Collective ont créé la Résidence de Création Interculturelle qui réunit des artistes des communautés autochtones, francophones et anglophones. Au cours de leur résidence, Tara Francis, Nicole Haché et Indigo Poirier se sont rendues dans la communauté de la Première nation Metepenagiag, Caraquet et Saint-Jean.

 

Elisgenooasig, Entre: Croiser, Lacer, Lier, Inter: Fuse, Lace, Relate explore le dialogue autour d'expériences partagées, de connaissances et de compréhension en travaillant et en s’immergeant dans une autre communauté et environnement.

 

Tara Francis est une artiste visuelle de descendance Mi’kmaq et Irlandaise de la Première nation Elsipogtog. Dans son travail, elle réinvente les enseignements traditionnels des Mi’kmaq avec une sensibilité contemporaine. La pratique de Tara comprend la peinture sur soie, l’acrylique et les piquants de porc-épic

 

Nicole Haché est originaire de l’île Lamèque et est maintenant basée à Caraquet, au Nouveau-Brunswick. Depuis 2002, elle participe activement à l’effervescence des arts et de la culture dans la province. Au cours de son parcours artistique, l'artiste acadienne s'est démarquée en participant à plusieurs projets d'expositions individuelles et collectives ainsi qu'à plusieurs résidences d'artistes aux niveaux provincial, national et international, en Europe, en Amérique du Nord et en Afrique.

 

Indigo Rain Poirier est une musicienne électronique originaire de la Première nation de Kingsclear et est basée à Fredericton, au Nouveau-Brunswick. Indigo est une musicienne presque entièrement autodidacte, apprenant à jouer et à écrire de la musique au moyen de ressources et de communautés en ligne. En 2018, Indigo a été nommée musicienne électronique de l'année par Musique NB.

 

Cette exposition est un projet de commissariat du Collectif 3E Collective.

Raymonde Fortin

Moncton NB

22 mai - 5 juillet

Devenir forêt: Intervalle   

Peinture

 

Artiste professionnelle depuis 2004, Fortin habite dans la région de Moncton où elle travaille à temps plein en peinture dans son atelier et s’implique activement dans le milieu des arts visuels.  Appuyée par le Conseil des arts du Nouveau-Brunswick à plusieurs reprises,  elle a présenté ses œuvres dans le cadre d’expositions solos, de groupes, de conférences ou d’évènements artistiques au Nouveau-Brunswick, au Québec et en Ontario .

 

Devenir forêt : intervalle

Cueillette d’empreintes sur toile, application en transparence de peinture, interventions par sablage et grattage: lignes  au pinceau et à l’encre ….. Tout ceci dans le but d’exprimer ma perception du monde et de m’y retrouver, de comprendre le passé et de me tourner vers l’avenir.  

Devenir forêt est une nouvelle étape à mon cheminement autant artistique que personnel.  

Cette exposition regroupera plusieurs tableaux certains présentés dans ce dossier et des nouveaux, des croquis et des exercices à l’encre sur papier, des photographies des étapes.

Julie Caissie

Moncton NB

16 juillet - 30 août  (Festival AcadieLove)

Horizon commun(s)  Peinture

Originaire de Moncton NB, le parcours académique de Julie Caissie inclut un baccalauréat en arts visuels de l’Université de Moncton (2007) et elle est maintenant Candidate à la maîtrise en arts visuels à l’université d’Ottawa (2020),

"Son art traite de la fragilité de la présence humaine et matérielle dans notre monde. C’est effectivement le cas, pourtant, ses peintures témoignent aussi paradoxalement de notre désir de laisser des traces permanentes de beauté, de couleur et d’énergie. Les toiles audacieuses et courageuses de ce corpus que Caissie intitule « Horizon commun(s) » la situent à l’avant-garde des peintres contemporains du Nouveau-Brunswick." - John Leroux

 

L’intensité des couleurs et la fluidité des coups de pinceau qu’elle utilise dérivent de son corps en mouvement et de sa vibration qui sont souvent provoqués par des actes performatifs. Cette confrontation du corps, du paysage, des couleurs, de l’espace, des frontières, et des disciplines qui composent sa démarche interrogent notre compréhension sensible de l'espace que nous habitons ou que nous fantasmons.

 

L’artiste aménage son environnement dans des réseaux et crée des univers peu familiers ou contradictoires. L’observateur est invité à voyager dans une surface, une ligne, un espace, une zone, une vitesse ou dans les marges du sens. L’artiste propose une réévaluation de l’attachement que nous avons à la matérialité de l’objet pour remettre en question le rapport à notre culture contemporaine et à la représentation de celle-ci. 

Carole Bherer

Bathurst NB

 

11 septembre - 1 novembre

 

Juste avant...

Peinture

 

Née à Montréal de racines acadiennes, Carole entreprend ses premières formations en arts visuels  en 1975 et complète un baccalauréat en Arts visuels de l’Université Bishop  en 1994.

Établie à Bathurst depuis 1998, Carole participe  régulièrement au FAVA de Caraquet. Elle  a exposé à la Galerie Bernard-Jean de Caraquet, au Théâtre Capitol et  a participé au Symposium d’art actuel : Espaces Cathédrales de Caraquet en 2009 entre autres.

Juste avant…

Dans cette exposition, l’artiste pose une nouvelle réflexion sur les impacts du réchauffement climatique.

Vieux de 10 000 ans, les Icebergs que l’on croyait si permanents fondent plus rapidement que ce qu’avaient prévu les modèles scientifiques. J’ai choisi les Icebergs pour porter une réflexion sur leur connexion à la fragilité de notre environnement, de notre habitat et de notre humanité.

Danielle Saulnier   Serge V. Richard

Kedgwick NB

6 novembre - 10 janvier 2021

Osmos et Magie intime

Installation multi médias

Danièle Saulnier est originaire de Hearst, Ontario,  Serge V. Richard est originaire de St-Louis-de-Kent au Nouveau-Brunswick. Ils forment un couple et sont établit à Kedgwick NB où ils pratiquent leur art. Ensemble, ils présentent Osmos et Magie folle.

 

Danielle Saulnier   Osmos

“Le cercle, relie mon être à toutes les autres formes de vie” tout en me gardant en liens avec les quatre directions et les éléments:  la terre, l’eau, l’air, le feu”.

J’ai toujours été attiré par la géométrie dans la broderie et la courtepointe.  Ce sont des métiers féminins traditionnels que l’on retrouve dans toutes les cultures

Il s’agit de recycler mes vieux vêtements trouvé à une friperie avec l’intention de me prendre soin et en même temps me retrouver dans un espace sacré afin vouloir protéger la nature.

 

Serge V. Richard     Magie intime

Mes œuvres sont souvent créées à partir d’écoute et d’expériences personnelles avec reflets et parallèles à l’humanité. Mes principales sources d’inspiration sont les mystères des mondes naturels et psychiques.

Tout comme un journal visuel, le geste à l’origine de mes créations picturales est une réponse à mes états intérieurs. Mon travail s’exprime par la suite en photographie et en sculpture que je combine parfois

    Fasciné par les détails et les parchemins quasi microscopiques à l’intérieur des œuvres de l’exposition “Osmose” de Danielle Saulnier, je m’aventure dans de petits mondes d’environ un pouce carré.       Je découvre alors: éclosions, spirales, montagnes, cellules, petites graines, .

racines et même, certains passages secrets. Suffit de goûter à l’intimité et du temps passé …précisé par chaque mouvement de fil en aiguille patiemment tissé, je reflète sur le travail artistique de ma conjointe. 

Images superposées