Programmation 2021

Suzanne Albert artiste en résidence 

Caraquet NB

13 janvier au 13 février 2021

Vignettes en janvier et février

Le Centre d’artistes Constellation bleue invite Suzanne

Albert pour une résidence à la Galerie Bernard-Jean. Sous la thématique Vignettes en janvier et février, Mme Albert compte explorer la symbolique du cercle et de la roue comme une métaphore de la vie. 

Pour la durée de la résidence, la galerie est ouverte du mercredi au samedi de 13h à 17h. Les mesures sanitaires en cour sont de rigueur.  Il y aura une présentation publique à la fin du projet durant la fin de semaine du 13 février, la date est a préciser. 

Vignettes en janvier et février 

Carrousel de vie

C’est la nature des carrousels d’être circulaire… la répétition du même trajet avec ses hauts et ses bas.

La grande roue 

Carrousel à la verticale, foyer du monde. Dans le confort de nos capsules-observations, on admire notre entourage. 

L’opportunité de descendre est toujours possible et parfois on tombe. 

Il nous est permis de prendre le cerceau doré qui symbolise l’espoir dans la vie….

L’extension de soi.

Explorer, apprendre et grandir.

Rêver.

Renouer avec ses repères.

L’artiste vous invite à la Galerie Bernard-Jean pour découvrir ce monde circulaire et l’ajout de ses manèges au fur et à mesure de son évolution.

Martin Krykorka
Tabunsintac NB

9 avril au 15 mai 2021

Natural cycles

Mixe médias

Martin Krykorka est né à Prague, en Tchécoslovaquie, et a émigré avec sa famille au Canada à l'âge de six ans. Il a étudié l'illustration au Sheridan College en Ontario. Après avoir obtenu son diplôme, il a déménagé à Vancouver.

 En 2012, il a déménagé au Nouveau-Brunswick avec sa partenaire Venessa, où ils ont lancé une ferme biologique. Ce changement radical de lieu et de mode de vie a eu un effet tangible sur la production de Martin, résultant en un corpus d’œuvres aux influences à la fois urbaines et rurales.

 

Ce travail est le résultat d'années d'observation attentive des facettes de la nature qui inspirent la crainte. L'ambiance et les textures de ces moments insaisissables sont capturées dans la peinture pour tenter de synthétiser le sublime. L'utilisation du contreplaqué comme surface de peinture est bien envisagée; sur le plan pratique, il est largement disponible, facilement récupérable, extrêmement durable et se prête à certains effets physiques auxquels une toile ne survivrait jamais. Sur le plan conceptuel, ce matériau de construction omniprésent est un fragment de notre nature sauvage. Le recouvrir de formes et de couleurs qui imitent la nature est une reconnaissance de la réalité industrielle répandue dans un pays qui confond souvent paysages et ressources.

Marika Drolet-Ferguson

Tracadie  NB

28 mai - 10 juillet  2021

"Originaire de la Péninsule Acadienne à l’Est du Canada, Marika Drolet-Ferguson travaille principalement en photographie argentique et poursuit ses recherches en arts visuels en explorant comment ce qui nous entoure devient ce qui nous habite. Elle a complété plusieurs résidences de création et présenté son travail dans des expositions au Canada, en Suède et en Islande. Elle a été sélectionné pour réaliser des œuvres d'art public et a également participé à différents événements dont le Symposium d’art/nature de Moncton, NB et la Foire d’art alternatif de Sudbury, Ontario. Son travail a été soutenu par le Conseil des arts du Canada et le Conseil des arts du Nouveau-Brunswick. De plus, Marika a été chargée de cours à l’Université de Moncton, NB et à l’Université Laval, Qc."

Julie Caissie
Moncton NB
15 juillet- 30 août 2021
Horizons commun (s)
Installation et peintures

Julie Caissie est une artiste interdisciplinaire acadienne originaire du sud-est du Nouveau- Brunswick. Sa démarche explore les frontières de la peinture, la photographie, la performance, le dessin, des éléments sculpturaux, la vidéo et le texte.

La peinture de Julie Caissie met en scène la fragilité de la présence humaine et minérale. Elle interroge notre compréhension sensible de l'espace que nous habitons ou que nous fantasmons. En traçant son corps sur le canevas, elle l'engage au même rang que les couleurs et énergies puisées dans tous les paysages qu'elle absorbe. À travers sa recherche, elle le perd, le trouve, le reperd, le retrouve constamment dans ces horizons commun(s).

Attirée par des univers peu familiers ou contradictoires, Julie explore la relation subtile entre les points de rencontre en fusionnant la matérialité picturale dans les marges du sens par rapport aux expériences somatiques. Le littoral acadien qu'elle connaît si bien, qu'elle mémorise et qu'elle peint, qui lui donne le mal du pays quandelle est loin, nourrit sa création.

Carole Bherer

Originaire du Québec et résidente à Lamèque NB

15 sept - 30 octobre 2021

Dérive

Acryliques sur toiles

L'exposition Dérive porte sur la relation et l'impact que nous avons sur l'environnement spécifiquement l'évolution rapide de la fonte des glaciers.

 

Mario Cyr

Moncton NB

12 novembre 2021 - 10 janvier 2022

MOUVEMENT DE RAPPROCHEMENT

Peinture

La série MOUVEMENT DE RAPPROCHEMENT porte sur le concept de rapprochement qui nous permet d’exister. Il y a dans le mouvement de rapprochement une zone d’incertitude qui nous invite à nous éloigner des conclusions faciles. L’exploration des variations infinies de forme et d’énergie que peut inspirer un simple contact entre deux personnes me fascine. À mes yeux, le contact est cette fibre sensuelle qui éveille la vie. L’ajout des couleurs est à la portée de tous, et c’est assurément la meilleure façon d’ouvrir une porte vers le changement de notre rapport au temps. Dans la vie de tous les jours, des outils et des objets permettent aux humains de se rapprocher les uns des autres. La chaise est l’un de ces objets. Il suffit de deux chaises pour créer un espace favorable au contact entre deux personnes. La position des chaises a été ma source d’inspiration, le défi et le plaisir dans ce projet étant de créer deux entités au profil abstrait qui communiquent dans un mouvement de rapprochement. L’imprécision de cette abstraction permet de libérer l’esprit et l’invite à construire la réalité de son choix.  À l’intérieur de ces limites, mon projet consistait à proposer un regard ouvert sur notre mode de vie contemporain. L’exploration des différentes interprétations possibles de l’énergie qui se dégage de chaque scénario peut nous amener à mieux connaître l’étendue de notre propre sensibilité et de nos perceptions. » Mario Cyr 

Le p'tit clin d'oeil_2020_102x102cm acrylique sur toile

Images superposées

Mélanie Parent 

Campbellton NB

10 janvier - 1 mars  2022

Ce long voyage d'intérieur

Peinture

Ce long voyage d’intérieur” fait suite à mon travail précédent, d’adresser de façon très
personnelle, l’équilibration de l’archétype féminin tout en observant la dualité des éléments, les
contrastes qui ne sont jamais complètement noirs, ni complètement blancs.
Ma série antérieure, a entamé l’introduction d’éléments inspirés de la symbolique religieuse (ex:
les montagnes cathédrales) et j’aimerais approfondir l’exploration visuelle et méditative de cet
univers.
Dans cet esprit visuel, je veux me pencher, plus spécifiquement sur la complexité des
réflexions, et des inquiétudes, d’un point de vu maternel durant cette période plutôt surréaliste
et unique que nous vivons présentement avec l’impact global de la pandémie du Covid-19.

Le projet “Ce long voyage d’intérieur” est une étude de réflexion sur la dualité et de la tension
entre la culture du “grandiose”, et l’actualité et des préoccupations souvent à la seconde
personne, pour les mères, devant un avenir inconnu et peut-être grégaire créé par cet impact
global.