top of page

Programmation 2024-25

splash-RARE-EARTH-3 copie.jpg

17 mai - 6 juillet 2024

Valerie LeBlanc et Daniel H. Dugas, Moncton NB

Fundy

Installation et vidéos-poèmes 

Quand nous cherchons à découvrir l’essence d’un lieu, nous sommes attirés par l’interaction des humains avec leur environnement, et par les mystères et les dynamiques

créés par l’évolution au fil du temps, que celle-ci soit réelle ou perçue.  Notre exploration de la Biosphère de Fundy et ses environs a commencé au printemps 2017. Au fil des saisons, nous avons enregistré des images et des sons, avons pris des notes et commencé à écrire les textes qui servent de point d’appui aux vidéopoèmes. À la mi-décembre 2018, nous avons commencé à retravailler le matériel recueilli.

En tant qu’artistes, nous avons emprunté une approche holistique dans notre exploration de la Baie de Fundy. En grimpant les roches (rouges) sédimentaires riches en fer, nous avons commencé à nous représenter dans un paysage martien. Les sites fossilifères remontant à la période jurassique nous ont incité à imaginer la baie de Fundy à d’autres l'époques. Et comme on marquait en juillet 2019 le 50e anniversaire de l’alunissage d’Apollo 11 (« C’est un petit pas pour un homme, mais un bond de géant pour l’humanité»), nous nous sommes inspirés de nos propres voyages pour capturer l’esprit des lieux de

la Biosphère de Fundy et ses environs et les mettre en relation avec cet événement historique extraordinaire. Afin de tisser des liens avec les paysages réels et imaginaires et nous inscrire dans le monde naturel de Fundy, nous avons décidé de nous mettre littéralement dans la peau d’astronautes.

En examinant la Biosphère de Fundy sous l’angle des conditions atmosphériques changeantes et de la présence humaine de plus en plus marquée dans des milieux naturels vierges, nous avons voulu présenter les conditions actuelles et les perspectives d’avenir

des sites que nous avons examinés. Le principal objectif du projet est de commenter la valeur intrinsèque de notre maison planétaire.

Liens de l'artiste

15 juillet - 30 août 2024

Exposition dans le cadre d'AcadieLove

François Gaudet 
Baie Sainte-Marie, NE

Information à venir

322005145_1500344233821320_4478419216117815724_n.jpg
Mes voyages et aventures à Paris tour effel copie.jpg

Septembre- octobre 2024 - à déterminer

Yvon Gallant
Moncton NB

Mes voyages et aventures à Paris

Peintures acryliques 

Yvon Gallant s’est rendu à Paris pour exposer ses œuvres à deux reprises, soit en 2003 et en 2006.  Le Congrès mondial acadien, tenu à Dieppe en 2019, déclenche ses souvenirs de voyage et il commence à peindre une grande murale de 10m X 1.5m racontant ses aventures rocambolesques dans la Ville Lumière.   Cette œuvre est un heureux mélange des deux voyages, alors qu’Yvon découvre Paris qu’il n’avait jamais visité auparavant.  Son émerveillement est palpable ainsi que sa naïveté devant les défis de la grande métropole.  Il se met lui-même en scène, de ce côté-ci de l’Atlantique, alors que la perspective de ce voyage lui remplit la tête d’étoiles. Ses deux trajets en avion sont tracés en direction de la côte française, silhouettée comme un requin bleu illustrant la compétition féroce qui existe dans le monde des arts à l’international.   

  

Liens de l'artiste

Novembre2024 - janvier 2025

Elisabeth Marier
Caraquet NB

Traces

Verre

Traces est le titre de l’exposition que j’ai tenue à Espace VERRE à l’automne 2022.   Ces œuvres ont été réalisées juste avant la pandémie, pendant et après le confinement.  Elles témoignent de mon regard en miroir de ce que nous vivons.

 

Erre, 2019, Bascule, 2019, Fracas 2020 et Plénitude, 2021 font partie d’un corpus développé sous la thématique Entre l’abscisse et l’ordonnée. Ces compositions s’inscrivent entre les deux pôles d'une croisée, en débordement de l’abscisse et de l’ordonnée, une projection visuelle de nos dérives et tentatives de préserver l’équilibre précaire de l'environnement quand la mer monte et le cap croule. Il y a une chronologie. Alors qu’Erre témoigne du mouvement qui se poursuit quand il n’y a plus de propulsion, Bascule témoigne de l’affaissement des terres submergées et Fracas est conçu dans sa suite, au début du confinement. Malgré notre lenteur à réagir aux actuels bouleversements, un calme - suggéré par Plénitude - viendra inévitablement, mais quand…  À la même période, j’ai amorcé une approche plus instinctive et poétique, des peintures à la grisaille découlant de ma réflexion sur notre époque.  

Liens de l'artiste

03.em.2021.Pluie d'étoiles.jpg

2021.Pluie d'étoiles.

Dossier Visuel 1.jpg

Date à déterminer: printemps 2025

Roland Daigle
Bouctouche NB

Série bande dessinée 

Roland Daigle devient technicien d’audio à Radio Canada Acadie en 1976 à la suite de ses études au Collège communautaire de Moncton. Il y travaillera pendant 23 ans.  Durant ces années, il s’inscrit en parallèle en histoire à l’Université de Moncton et suit aussi des cours par correspondance en art de l’Université de Waterloo Ont. 

 

Pendant ses dernières années à Radio-Canada, il travaille aux arts graphiques et réalise des contrats privés tels des illustrations pour les Éditions D’Acadie.  Il commence alors une page de bande dessinée mensuelle dans la revue Valium.  Il poursuit en fournissant un dessin par édition dans la revue de Science fiction  "Nexuz 3". Ces efforts l’amènent à remporter le concours Wallonie-Acadie. Ce qui lui donne l’occasion de faire un stage en bande dessinée en Belgique dans l’Académie des Beaux-Arts des la ville de Tourai.

 

À son retour, Rolan Daigle s’inscrit à l’Ontario College of Art and Design en illustration et poursuit ses études au School of the Muséum of Fine Art à Boston.

En 2015, il publie la bande dessinée Alerte à Richiboucto avec les Éditions Boutons D’Or Acadie. 

Une nouvelle bande dessinée est en préparation avec les Éditions La Grande Marée pour 2024.

bottom of page