2018

EXPOSITIONS PASSÉES

Lionel Cormier : Peintures 2002-2016

19 janvier au 10 mars 2018

« Se préoccupant en premier lieu à l’interaction entre le peintre et son oeuvre ainsi que entre l’oeuvre et le spectateur il se lance à la découverte des interactions de tout ce qui peut exister dans l’univers tant au niveau physique que social. Il y trouve un monde qui se lie très étroitement à et qui vient nourrir son aventure artistique. Il utilise plusieur formes symbliques dans ses oeuvres et qui réflètent à un certain point son propre vécu. Il invite le publique à se prévaloir des valeurs dans les oeuvres qui à leur tour réflètent leur propre vécu individuel. Cette invitation sert aussi à répondre à leur propre liberté de découvrir l’oeuvre. L’oeuvre d’art se fait découvrir un peu comme on découvre un livre. Il est primordial de savourer l’oeuvre et non essayer de la comprendre. On dit que lorsque l’oeuvre se fera comprendre, elle risque de plus être une oeuvre d’art. On dit, entre autres, de ses oeuvres qu’elles donnent une pause qui permet de réfléchir et encouragent la recherche d’une signification plus profonde. »

http://www.lionelcormier.org/

Serge V. Richard : Continuum

25 mars au 29 avril 2018

La Galerie Bernard-Jean présente du 25 mars au 29 avril 2018 Continuum, de Serge V. Richard. Originaire de St-Louis-de-Kent NB. l’artiste visuel multidisciplinaire crée des oeuvres aux formes et textures variées, utilisant les médiums de la peinture, du dessin, de la sculpture et de la photographie. Ses principales sources d’inspiration sont les mystères des mondes naturels et psychiques.

 

Voici son propos quant l’installation Continuum: « " Continuum " Vie sans fin, un passage ou transformation. "Corpus autem terrebro " Corps d’une forêt, est en référence aux conditions actuelles de notre forêt en déclin. »

http://www.a1000dreams.com/about/

Anne-Marie Sirois : Rêve camouflé

1 juin au 10 juillet 2018

« Mon projet d'exposition est une installation intitulé Rêve camouflé, et qui se veut une réflexion sur la situation d'une personne vivant en milieu de guerre. Je me suis demandée quel doit être le rêve de cet individu lorsqu'il est caché, camouflé. Je crois que beaucoup de petits gestes et activités du quotidien deviennent précieux lorsqu'on est privé de liberté.

L'effet d'ensemble est saisissant. Au premier abord, les yeux ne savent pas quoi regarder. Au fur et à mesure, les yeux focalisent sur les éléments et les détails et c'est là qu'on découvre tout le sens de l'installation. »

http://amsirois.ca/

Yvon Gallant:  Portrait

11 au 16 juillet 2018

Yvon Gallant propose le portrait de 50 personnalités acadiennes dans le cadre d’Acadie Love 2018

L’artiste acadien Yvon Gallant a peint au cours de la dernière année 50 tableaux qui sont des portraits de personnalités qu’il rencontre. Il s’agit de gens passionnés, œuvrant dans toutes sortes de domaines, qui sont plus ou moins connus, mais qui font une différence dans leurs communautés.

Yvon Gallant est né en 1950 à Moncton (N.-B.) Bachelier en arts visuels en 1976 à l’Université de Moncton, il y enseigna la sérigraphie. Pour l’Office National du Film, il a réalisé, entre autres, 33 illustrations pour le film La Reconnaissance du chien en collaboration avec Viola Léger et Robert Melanson.

Depuis plus de 40 ans, son nom se retrouve parmi les artistes visuels le plus connus du Nouveau-Brunswick. Ses tableaux se reconnaissent par leurs couleurs vives et les formes simples qui communiquent une joie et un sens de l’humour contagieux. Son inspiration lui vient de la réalité quotidienne des gens qui l’entourent et qui le fréquentent. Il puise également la majorité de ses sujets au cœur de la culture de chez lui.

https://www8.umoncton.ca/artotheque/biographie-biography-fra.php?artiste=11

Jared Betts : Pictus

7 septembre au 30 octobre 2018

Cette exposition présente une sélection de tableaux peints par Betts depuis les toutes dernières années, et tente de mettre l’emphase sur les différentes approches picturales employées par l’artiste au fil des ans. Betts explore une variété de formes expressives qui s’adonnent a l’exploration et l’expérimentation artistique dans le domaine de la peinture actuelle. Outre son appréciation des formes expressionnistes et gestuelles, Betts tente de déchiffrer et de reconfigurer les paramètres de la peinture contemporaine occidentale. Betts se penche sur les enjeux et les grands débats artistiques de notre temps en se donnant comme défi de repenser l’abstraction du 20e siècle avec des yeux décidément neufs, et son travail se voue a susciter un débat au niveau de la confection même du tableau, et de son rôle a engager le spectateur de façon directe et incontournable.

https://www.jaredbetts.com/

Elisabeth Marier : Le temps noué

8 novembre 2018 au 12 janvier 2019

Originaire de la ville  de Québec, Mme Marier habite à Caraquet depuis plus de 10 années. Artiste du verre, elle présente une série d’oeuvres qui inclut aussi d’autres matériaux.  Elle accompagne sa collection de textes poétiques qui portent sur le temps et la mémoire.

 

Voici son propos portant quant à sa démarche: « Mon travail  s’appuie  sur les six  sens incluant l’intuition pour mettre en lumière ma perception du temps noué, celui d’un instant, celui de la durée, celui de la mémoire, celui des synchronicités, évoquant ma perception de la convergence du temps. Les œuvres réalisées depuis 2014  vont de pair avec le recueil de poèmes Tu es là, qui pointe les nœuds de la vie au temps du deuil. Le recueil sera publié le soir du vernissage, il accompagne les œuvres … tableaux de verre comme des aquarelles dans la masse, origamis ludiques et interactifs, boîtiers intrigants où la lumière réfractée joue avec la matière… artéfacts de mes perceptions. La poésie s’est invitée naturellement dans mes œuvres. »

www.elisabethmarier.com