2021

Projets et résidences

Suzanne site 2.jpg

Suzanne Albert Caraquet NB

Janvier 2021

Vignettes en janvier et février 

Carrousel de vie

Installation

Le Centre d’artistes Constellation bleue invite Suzanne

Albert pour une résidence à la Galerie Bernard-Jean.  Sous la thématique Vignettes en janvier et février Caroussel de vie, Suzanne Albert explore la symbolique du cercle et de la roue comme une métaphore de la vie.  Durant le mois de janvier elle monte sur place une installation faite à partir d’objets recyclés et trouvés au cour des années.  Il en résulte une installation couvrant une grande partie de la galerie.  On voit un carrousel qui fonctionne en le manipulant. Il est monté sur une plateforme de bois et fait face à un dispositif vertical suspendus. On y découvre des cercles de cartons suspendus et entremêlés à des tiges de cuivre tirés de fils électriques.  Une oeuvre complexe éclatée où règne la dorure et les formes circulaires.

Vignettes en janvier et février 

Carrousel de vie

C’est la nature des carrousels d’être circulaire… la répétition du même trajet avec ses hauts et ses bas.

La grande roue 

Carrousel à la verticale, foyer du monde. Dans le confort de nos capsules-observations, on admire notre entourage. 

L’opportunité de descendre est toujours possible et parfois on tombe. 

Il nous est permis de prendre le cerceau doré qui symbolise l’espoir dans la vie….

L’extension de soi.

Explorer, apprendre et grandir.

Rêver.

Renouer avec ses repères.

L’artiste vous invite à la Galerie Bernard-Jean pour découvrir ce monde circulaire et l’ajout de ses manèges au fur et à mesure de son évolution.

Résidence septembre 2021

Lieux de passage et territoires occupés par les uns et les autres.  Caraquet NB

Gordon Sparks  Pabineau NB

Mathieu Boucher Côté Tracadie NB

Projet de résidence:

Deux artistes sont invités à Caraquet pour une résidence  de 30 jours autour d’un site où les Mi’gmaqs habitaient jadis.  Ils explorent le lieu et ce qu’il représente aujourd’hui et jettent aussi un regard sur son passé et ce qu’il est aujourd’hui.  Ces lieux furent occupés pendant des siècles par les Mi’gmaqs et leurs ancêtres.  Il est habité maintenant par les descendants des Normands et Acadiens arrivés au 18e siècle.  Un lieu marqué par la mémoire, la tradition et la géographie. Un lieu qui est et fut occupé par les uns et les autres.

S’inspirant du lieu, ils vont créer une ou des œuvres sur place ou plus tard.

 

Gordon Spark est Mi’gmaqs, originaire de la Nation Pabineau NB, il vit à  Bathurst NB.  Artistes sculpteur de masques traditionnels, il revient et redécouvre les cérémonies, la nutrition et la médecine traditionnelle par son art. Sur place, il compte réaliser un masque traditionnel. Une oeuvre qu'il propose comme un lien entre la Nation Papineau et Caraquet. Pour faire, il parcourt d’abord la forêt assistée de sa sœur RoseMary.  Ils choisissent un arbre selon la tradition Mi’gmag. Il  s'ensuit alors un rituel où s’entremêlent des chants et une incantation en respect de l’arbre qu’il va couper.  Il en tire une bûche dans laquelle il sculpte le masque durant un mois. Il est installé à l’extérieur, sur le site d’un ancien campement d’été des Mi’gmaqs.

 

Mathieu Boucher Côté est originaire du Québec et vit à Tracadie NB. Il est artiste sculpteur et architecte.

"Pour le projet de recherche-création initié pendant cette résidence, je veux travailler avec différentes couches d'images, d'objets sculpturaux et  avec les émotions et souvenirs des habitants de Caraquet et de la communauté de Pabineau qui seront présentés sous forme de cartographie et de capsules audio.

Pour ce faire, je vais entrer en contact avec différentes personnes de la région et leur demander de partager des souvenirs qui sont liés à des lieux particuliers. 

J'assemblerai ensuite différentes images, sons, lieux, souvenirs et objets fabriqués pour créer une sorte d'archive d'un hypothétique "passé futur" que les gens pourront consulter (ce passé futur hypothétique prendra probablement la forme d'une exposition).

Ce que je cherche à créer à partir de cette résidence, ce sont des mythologies d'un "futur antérieur" dans lesquelles les préoccupations sont inhérentes à cet autre futur que nous voudrions construire. Je voudrais que l'expérience de ce nouveau monde spéculatif remette en question la façon dont nous construisons actuellement notre propre avenir."

Ils exposeront leur oeuvres à la Galerie Bernard-Jean en 2023, date à déterminer.

Nous remercions le Conseil des arts du Canada de son soutien.

CCA_RGB_colour_e.jpg

Mathieu Boucher Côté 

Gordon Sparks à l'oeuvre

site 4.jpg

Mathieu Boucher Côté et Gordon Sparks à l'oeuvre

1.jpg

Julie D'Amour-Léger lors de la présentation de sa démarche septembre 2021

Julie D'Amour-Léger Caraquet NB

Juillet-septembre 2021

Le monde des pêches 

À l’été 202, la Constellation bleue a accueilli Julie D’Amour-Léger dans le cadre d’une résidence d’artiste rendue possible grâce au Ministère Tourisme Patrimoine et Culture du N.-B.

 

Photographe professionnelle, Julie exerce son métier sur des plateaux de tournage depuis de nombreuses années tant au Québec qu’au N.-B.   

De retour à Caraquet depuis 2007, elle pratique son art en explorant divers univers portant sur la nature et son environnement immédiat.  La Galerie Bernard-Jean a d’ailleurs présenté ses expositions De ma fenêtre (2015) et Corneilles : Noir sur blanc (2017). C’est maintenant le monde des pêches qui capte son intérêt et depuis 2019, Julie photographie les différentes pêches qui se pratiquent dans la Péninsule acadienne, qu’elles soient hauturières, côtières ou de rivière. 

 

L’univers des pêches est un milieu des plus intéressants à découvrir par le regard d’une artiste néophyte en la matière. Julie D’Amour-Léger accompagne les pêcheurs lors de leurs sorties, de jour comme de nuit, été comme hiver. Elle met en lumière le côté humain de cette industrie tout en captant les différentes techniques de pêches, où la tradition se mêle à la technologie.

 

Le résultat de sa démarche artistique sera exposé à la Galerie Bernard-Jean à l’automne 2023.

Rendu possible grâce au Ministère TourismePatrimoine et Culture NB

Logo Nouveau-Brunswick copie.jpg