2020

EXPOSITIONS PASSÉES

Michèle Bouchard

Saint-Simon NB

La Déchirure...Et après...

17 janvier - 8 mars

 Artiste multidisciplinaire, Michèle Bouchard navigue entre performance, danse, théâtre et art visuel, passant d’une expression à l’autre en cherchant à saisir la nature de l’expérience humaine. Après une formation en théâtre à l’École nationale du Canada, elle obtient une maîtrise en création dans laquelle elle met en lien théâtre et art visuel. Par la suite, à la manière d’une ingénieure bidon, elle crée des œuvres dressant un portrait ludique d’une cacophonie humaine où la maladresse et le tout croche deviennent poésie.  Voici le propos de l’artiste quant à sa démarche :

 

« La déchirure… Et après… est née d’un dialogue engagé avec le médium. D’abord le papier comme matière à explorer, et le questionnement qui suit naturellement par où s’introduit la transparence, la cire, le fil, tissu et finalement, la lumière qui s’infiltre par le papier déchiré, comme un doute nécessaire pour refaire l’ordre des choses. La réflexion engagée traite de transformation, d’impermanence de l’image, de son mouvement qui échappe à notre contrôle et du sens que nous fait gagner cette perte. »

Elisgenooasig Entre: Croiser, Lacer, Lier. Inter: Fuse, Lace, Relate 

 13 mars – 16 mai 

L'exposition Elisgenooasig, Entre: Croiser, Lacer, Lier, Inter: Fuse, Lace, Relate regroupe le travail des artistes Tara Francis, Nicole Haché et Indigo Rain Poirier.  Au cours de leur résidence, elles se sont rendues dans la communauté de la Première nation Metepenagiag, Caraquet et Saint-Jean. Au cours de la résidence, elles explorent le dialogue autour d'expériences partagées, de connaissances et de compréhension en travaillant et en s’immergeant dans une autre communauté et environnement.

Nicole Haché est originaire de l’île Lamèque et est maintenant basée à Caraquet, au Nouveau-Brunswick. Artiste multidisciplinaire, depuis 2002, elle participe activement à l’effervescence des arts et de la culture dans la province.

 Tara   Francis est une artiste visuelle de descendance Mi’kmaq et Irlandaise de la Première nation Elsipogtog. Dans son travail, elle réinvente les enseignements traditionnels des Mi’kmaq avec une sensibilité contemporaine. La pratique de Tara comprend la peinture sur soie, l’acrylique et les piquants de porc-épic. 

Indigo Rain Poirier est une musicienne électronique originaire de la Première nation de Kingsclear et est basée à Fredericton, au Nouveau-Brunswick. Indigo est une musicienne presque entièrement autodidacte, apprenant à jouer et à écrire de la musique au moyen de ressources et de communautés en ligne. 

Cette exposition est un projet de commissariat du Collectif 3E Collective. Le Collectif 3E Collective a été formé à l'automne 2018, avec Emma Hassencahl-Perley, Erin Goodine et Emilie Grace Lavoie 

Cette exposition est rendue possible grâce à la contribution de: 

La province du Nouveau-Brunswick, ArtsLink NB, l’Association Acadienne des Artistes Professionnel.le.s du Nouveau-Brunswick, la fondation Sheila Hugh MacKay Foundation, Mawi’art: Wabanaki Artist Collective, le Centre des Arts de Saint-Jean et le parc Metepenagiag Heritage Park. 

https://www.nicolehache.com/

https://www.facebook.com/tara.frncs

https://www.youtube.com/playlist?list=UUoyYrC9Om-38h7HRO0f-mEA

IMG_0107-1.jpg
IMG_2617.jpg

Raymonde Fortin

Moncton NB

19 septembre - 1 novembre

Devenir forêt: Intervalle   

Peinture

 

Artiste professionnelle depuis 2004, Fortin habite dans la région de Moncton où elle travaille à temps plein en peinture dans son atelier et s’implique activement dans le milieu des arts visuels.  Appuyée par le Conseil des arts du Nouveau-Brunswick à plusieurs reprises,  elle a présenté ses œuvres dans le cadre d’expositions solos, de groupes, de conférences ou d’évènements artistiques au Nouveau-Brunswick, au Québec et en Ontario .

 

Devenir forêt : intervalle

Cueillette d’empreintes sur toile, application en transparence de peinture, interventions par sablage et grattage: lignes  au pinceau et à l’encre ….. Tout ceci dans le but d’exprimer ma perception du monde et de m’y retrouver, de comprendre le passé et de me tourner vers l’avenir.  

Devenir forêt est une nouvelle étape à mon cheminement autant artistique que personnel.  

Cette exposition regroupera plusieurs tableaux certains présentés dans ce dossier et des nouveaux, des croquis et des exercices à l’encre sur papier, des photographies des étapes.

PERform 21

Tournée d'art performance du Nouveau-Brunswick 2020 

Présenté dimanche 1 novembre 2020 14 h, au foyer du Centre culturel de Caraquet  avec Mathieu Léger, Linda Dornan et Marika Drolet-Ferguson

 Du 10 octobre au 8 novembre 2020, la Galerie Sans Nom présente la tournée PERFform dans la province du Nouveau-Brunswick. Cette tournée d’art performance met en vedette sept artistes : Marika Drolet-Ferguson, Emily Saab, Jerry Ropson, Xavier Gould et Samuel Landry, ainsi que les deux fondateurs du projet : Linda Rae Dornan et Mathieu Léger. Cette tournée a pour but de diffuser une pratique artistique plus obscure dans la tradition des arts visuels. Grâce au programme d’aide à la tournée du Ministère du Tourisme, du Patrimoine et de la Culture de la province du Nouveau-Brunswick, les artistes seront dans 9 communautés au cours des deux prochains mois pour y présenter une série de performances taillées spécifiquement pour ce projet.

IMG_2865.jpg

Danielle Saulnier   Serge V. Richard

Kedgwick NB

4 novembre - 10 janvier 2021

Installation multi médias

Danièle Saulnier est originaire de Hearst, Ontario,  Serge V. Richard est originaire de St-Louis-de-Kent au Nouveau-Brunswick. Ils forment un couple et sont établit à Kedgwick NB où ils pratiquent leur art. Ensemble, ils présentent Osmos et Magie folle.

 

L’exposition ‘Osmose’ est un monde biologique qui contribue au sens de l’équilibre et de l’harmonie dans un contexte contemporain où la vie va parfois trop vite. Le processus de l’osmose apporte l’expérimentation de l’Art Écologique: des fleurs, des feuilles et des minéraux sont enveloppés et attachés avec des fils de coton pour être bouillis afin de teindre le textile qui va ensuite être brodé de façon intuitive. Attirée depuis longtemps par la géométrie dans la broderie et la courtepointe, l’artiste cultive ces métiers féminins traditionnels que l’on retrouve dans toutes les cultures. Sa mère était très habile à tricoter, crocheter, coudre et parfois elle défaisait ses vieux vêtements pour lui refaire un manteau chaud ou une belle robe. À cette époque, il s’agissait d’économiser. Aujourd’hui, cet héritage est présenté par le recyclage de vêtements avec l’intention de se prendre soin pour se retrouver dans un espace sacré et connecter à la nature. Broder à la main permet de pratiquer le mouvement lent, de ralentir et favorise la méditation en pleine conscience.

 

L’exposition duo comprends aussi la série de photos de Serge V. Richard appelée ‘Magie Intime’ qui présente les oeuvres de Danielle Saulnier. Les détails microscopiques des photographies de broderies prises sur une surface d’un millimètre carré dévoilent des petits mondes cellulaires. “Fasciné par les détails et les parchemins quasi microscopiques à l’intérieur des oeuvres de l’exposition “Osmose” de Danielle Saulnier, je m’aventure dans de petits mondes d’environ un pouce carré. Je découvre alors: éclosions, spirales, montagnes, cellules, petites graines, racines et mêmes, certains passages secrets. Suffit de goûter à l’intimité et du temps passé …précisé par chaque mouvement de fil en aiguille patiemment tissé, je reflète sur le travail artistique de ma conjointe.”

 

“Magie intime” est une invitation à regarder de plus près pour ensuite entrer dans l’installation “Osmose” laquelle comprend cinq groupes d’oeuvres qui s’apparentent à l’art traditionnel et universel des textiles.